Reconduction d’un an de la convention ARS/CACL du Centre Intercommunal de la Santé Mentale (CISM)

Publié le 5 juillet 2021  |  Article de la catégorie :
Plan de travail 1

 

La reconduction tacite d’un an de la convention triennale CACL/ARS du Centre Intercommunal de la Santé Mentale (CISM) de la CACL a été validée, le 5 juillet 2021, lors de la réunion de pilotage qui s’est tenue en présence d’Anne-Michèle ROBINSON, 6ème Vice-Présidente en charge de la cohésion sociale et de la Politique de la Ville.
Cette année de reconduction permettra d’émettre un bilan et d’évaluer le dispositif avant la reconduction de la présente convention en juillet 2022. Né d’une volonté conjointe entre l’ARS et la CACL, le CISM est opérationnel depuis le 1er octobre 2018. Prévu pour une durée de 3 ans, il s’appuie sur une feuille de route issue d’un diagnostic territorial partagé.
Outil de gouvernance locale, il constitue une démarche de santé publique qui part des acteurs du territoire et de ses spécificités pour élaborer, avec l’ensemble de ses membres, une politique locale de santé mentale.
Il s’inscrit, par ailleurs, dans la continuité de l’implantation des Contrats Locaux de Santé (CLS) des communes de Cayenne, Matoury et Macouria, en proposant une stratégie et une vision à l’échelle intercommunale sur une thématique donnée : la santé mentale. Il s’agit du premier dispositif innovant sur le territoire qui illustre un changement de la vision et de l’approche des questions de santé mentale. Une véritable transition d’une vision où l’on se préoccupait uniquement de la maladie mentale, qui était prise en charge par la psychiatrie, à une vision où les paramètres environnants de la santé mentale sont pris en compte.
Ainsi les acteurs associatifs, les collectivités locales et territoriales et les professionnels de tout horizon peuvent agir en faveur de la promotion de la santé mentale.

L’objectif est bien celui d’une prise en compte et d’une prise en charge de la santé mentale.