Une vue imprenable de nos rivages

Plages_17

Le trait de côte est cet espace qui dessine la frontière entre le monde terrestre et le monde marin. De Macouria au nord à Roura au sud, en passant par Matoury, Cayenne et Rémire-Montjoly, il s’étire sur 70 km de long.
La CACL avec l’appui du Conservatoire du Littoral lancent un projet de sentier d’écotourisme sur ces rivages parfois difficiles d’accès et vierges. Son aménagement devrait permettre aux habitants comme aux touristes de découvrir la richesse faunistique et biologique qu’il recèle.

Le projet en chiffres :
Mercredi 17 novembre 2021 : lancement du soutien de l’État à la CACL dans le cadre de l’appel à projets de l’« Opération France vue sur mer — sentier littoral ». La CACL reçoit une subvention de 240 000 € pour une étude estimée à 300 000 €.
Les campagnes d’étude sont financés par « France Relance ».
Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan de relance, avec une enveloppe initiale de 5 millions d’euros et est conduite par le Cerema, opérateur public de l’opération.
Le site du Cerema

La particularité du trait de côte de l’île de Cayenne, qui alterne plages de sable et monts rocheux est unique sur toute la côte amazonienne. La CACL en partenariat avec le Conservatoire du Littoral œuvrent pour l’aménagement et la sécurisation de ces espaces remarquables.
Entremêlé à ce projet de sentier, le projet de corniche guyanaise mêle activité de loisirs, découverte du patrimoine et préservation de la biodiversité est un projet phare du développement touristique du territoire.