Vers une valorisation des bio-déchets…

Publié le 26 octobre 2021  |  Article de la catégorie :
Valorisation des bio-déchets

À compter de 2025, tous les producteurs de bio-déchets (particuliers et professionnels) auront l’obligation de séparer leurs bio-déchets de leurs ordures ménagères.

L’occasion pour les élus de la commission environnement-déchet de découvrir un nouvel équipement de valorisation des bio-déchets proposé par un porteur de projet privé. Cet équipement permettra aux utilisateurs de transformer leurs déchets alimentaires et naturels biodégradables en résidu déshydraté.

QU’EST-CE QU’UN BIO-DÉCHET ?

Les déchets organiques sont des déchets provenant de matières d’origine animale ou végétale, à fort pouvoir méthanogène et qui se dégradent rapidement en l’absence d’oxygène.

  • Déchets verts

  • Résidus de production agro-alimentaire

  • Résidus de la restauration hors foyer

 

Les biodéchets représentent une part importante des poubelles ; c’est un gisement non négligeable qu’il faut maintenant détourner de l’élimination en vue d’une économie circulaire de la matière organique. La loi prévoit que tous les particuliers disposent d’une solution pratique de tri à la source de leurs biodéchets avant 2025.

Dans ce cadre, la CACL a mené une enquête en juillet 2021, invitant les résidents d’immeubles des quartiers et résidences du territoire de l’Agglo à donner leur avis sur le compostage collectif via une enquête en ligne. L’objectif de cette enquête consiste à mieux appréhender les pratiques du compostage et cibler les attentes des habitants de l’Agglo, en termes de dispositifs et d’accompagnement.

Au cours de la commission du 26 octobre 2021 présidée par la 9ème VP déléguée Albanie CIPPE, les élus ont aussi émis un avis favorable pour le renouvellement du partenariat en cours avec CITEO.  Il permettra notamment une meilleure performance du système de collecte des recyclables notamment par la mise en place d’équipements complémentaires comme des bornes de collecte des recyclables dans les résidences locatives.