Tourisme : Pour un territoire attractif !

Publié le 9 septembre 2021  |  Article de la catégorie :
WhatsApp Image 2021-09-09 at 08.10.05

Le Président SMOCK recevait ce jour Jean-Luc LE WEST, Président du CTG, Comité du Tourisme de Guyane nouvellement installé, accompagné du directeur du comité et du directeur du développement des filières économiques de la collectivité territoriale de Guyane.

 

Ils ont fait état des collaborations possibles et souhaitées entre la CACL et le CTG pour recréer une dynamique dans le secteur du tourisme.

Monsieur LE WEST a notamment évoqué 2 pôles situés sur le territoire de l’Agglo faisant partie des sites les plus attractifs de Guyane à savoir le Zoo de Guyane et les Îles du Salut lesquels peuvent être des leviers.

“Je suis tout à fait ouvert à travailler sur les process qui vont permettre un travail en commun entre nos deux institutions” a indiqué le Président SMOCK, rappelant notamment la création en début de mandature, d’une nouvelle vice présidence à la CACL, déléguée à l’attractivité des territoires ruraux. Une délégation dont le travail doit permettre d’être plus attentif aux besoins des zones rurales de l’Agglo.

Pour le Président de la CACL la synergie entre tous les acteurs publics est une nécessité impérieuse  au développement de la filière tourisme afin de favoriser également les efforts financiers dont ce secteur a besoin, au delà de la période de crise sanitaire.

Par ailleurs, plusieurs opérations mises en œuvre par l’Agglo sont des leviers pour le tourisme à l’instar du TCSP et de la navette fluviale dont la vocation est de relier toutes les communes de l’Agglo Cayenne, Macouria, Montsinéry-Tonnégrande, Roura, Matoury et Rémire-Montjoly.

👉  Quelle visibilité des projets ?

Les deux présidents affichent la volonté de recevoir les porteurs de projet au travers de leur compétence respective pour les aiguiller au mieux.

👉  Quel modèle économique ?

La problématique est posée car le développement des activités liées au tourisme doit nécessairement être impulsé par un modèle économique qui permet d’abord aux guyanais de s’approprier leur territoire.

👉  Quelle répartition des dépenses?

Entre l’aménagement des sites et l’entretien qui fait souvent défaut en raison des coûts.

Ces problématiques évoquées lors de cette première rencontre devraient faire l’objet d’une réflexion commune entre le CTG, la CACL, l’OTCL et les autres acteurs publics et privés concernés, au bénéfice des opérateurs économiques du secteur du tourisme.