Le PAPI du service Eaux pluviales

Le Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) permet de définir une gestion intégrée des risques inondations à l’échelle du bassin versant en vue de réduire leurs conséquences dommageables sur la santé humaine, les biens, les activités économiques et l’environnement.

C’est un outil opérationnel de contractualisation entre l’État et les collectivités qui permet d’élaborer une politique globale intégrant les enjeux liés à l’aménagement du territoire et à l’urbanisme ainsi qu’à la préservation de milieux naturels. Il définit les actions et travaux à réaliser à l’échelle du bassin versant du territoire de la CACL.

Il existe 2 types de PAPI :

  • Les PAPI d’intention,
  • Les PAPI complets (ou PAPI « travaux »).

Le PAPI d’intention de la CACL a pour but d’améliorer la connaissance et la conscience du risque inondation afin que s’élabore, dans une concertation commune, un programme de mesures. Ce dernier sera ensuite concrétisé dans une seconde phase dite « PAPI complet ».

Les inondations sur le territoire de la CACL

Le territoire de la CACL est régulièrement soumis à des inondations qui causent des dommages matériels importants pour les habitants comme pour les acteurs économiques et perturbent fortement les déplacements et les activités. L’île de Cayenne a été identifiée comme Territoire à Risques Importants d’inondations (TRI) dans le Plan de Gestion des Risques d’Inondations (SLGRI, approuvé le 2 mars 2017).

Afin de gérer les risques d’inondation sur les 6 communes de son territoire, dans le cadre de sa compétence GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations), la CACL a lancé le premier PAPI (Programme d’Actions de Prévention des Inondations) de Guyane.

Qu’est-ce qu’un PAPI ?

Les PAPI sont issus d'un appel à projets lancé par l'État en 2002 pour gérer les inondations fluviales. En 2011, cet appel à projets a été révisé afin d'intégrer le volet « submersion marine ».

Le PAPI est donc un outil de contractualisation entre l'État et les Collectivités permettant de subventionner (sur une durée de 6 ans) un programme d’actions visant à réduire les conséquences dommageables des inondations sur la santé humaine, les biens, les activités économiques et l’environnement.

Le PAPI est obligatoirement précédé d’un PAPI d’Intention, d’une durée de 2 ans.

Qu’est-ce que le PAPI d’Intention ?

Ce programme permet d’établir un diagnostic du territoire en préalable à l’établissement d’une stratégie et du PAPI associé. Il va améliorer la connaissance des aléas et des enjeux pour bien définir le niveau de risque ; améliorer la culture du risque ; permettre une consolidation de la gouvernance (GEMAPI de la CACL) et permettre enfin d’élaborer un dossier PAPI complet de qualité.

Le PAPI d’intention de la CACL a été labélisé en janvier 2021.

Quelles actions seront menées dans le cadre du PAPI d’intention ?

Une 20taine d’actions sont prévues :

  • Animation du PAPI : 1 ETP durée 2 ans
  • Assistance à maîtrise d’ouvrage pour la rédaction des cahiers des charges des études techniques
  • Installation et maintenance de 9 stations de mesures de débits
  • Installation et maintenance de 10 stations de mesures de niveaux d’eau avec télétransmission
  • Remise en service d’un marégraphe sur l’Île de Cayenne
  • Étude préalable à la mise en place de Programme de recherche sur le fonctionnement des cours d’eau et des zones humides littoraux
  • Mise à jour de l’atlas des zones inondables (AZI) de Roura et Montsinéry-Tonnégrande
  • Diagnostic de vulnérabilité du territoire aux inondations
  • Cartographie pour la gestion de crise dans les zones urbaines couvertes par un PPRi
  • Identification des enjeux en zone inondable hors zone urbaine et Territoires Ruraux Habités
  • Étude pour la création de repères de crues
  • Étude hydraulique pour élaborer la stratégie et le programme d’action du PAPI, analyse coût-bénéfice, évaluation environnementale et rédaction du PAPI
  • Formation des élus et services techniques des communes et de la CACL au risque inondation et gestion de crise
  • Campagne de communication auprès du grand public et concertation PAPI
  • Sensibilisation des scolaires aux risques d’inondations
  • Étude pour la création d’un système d’avertissement local aux inondations
  • Étude de définition d’un système d’alerte population
  • Création et diffusion d’une plaquette information sur les servitudes d’écoulement pluvial
  • Étude de faisabilité technique financière et réglementaire d’aménagements résilients en zone inondable sur le territoire démonstrateur Crique Fouillée
  • Inventaire des habitations soumises à des inondations très fréquentes, diagnostic de vulnérabilité, étude de faisabilité de mise hors d’eau/protection, évaluation du coût de destruction
  • Étude amélioration des écoulements dans les canaux/cours d’eau
  • Étude pour la réhabilitation et le confortement de l’aménagement hydraulique Laussat, dossier d’autorisation et étude de danger

Les 7 axes de construction du PAPI

 

Parce que la gestion du risque ne se limite pas à la réalisation d’ouvrages de protection, un PAPI se construit autour de plusieurs axes d’actions.

Axe 1 - Amélioration de la connaissance et de la conscience du risque :

Sensibiliser aux risques auxquels les populations sont exposées, prendre conscience des impacts et adopter les comportements adéquats en cas de crise

Axe 2 - Surveillance, prévision des crues et des inondations :

Mettre en œuvre des dispositifs de surveillance et de prévision des crues et des inondations pour anticiper, organiser et faciliter l’alerte et la gestion de crise

Axe 3 - Alerte et gestion de crise :

S’exercer pour mieux gérer et adopter les comportements adéquats en cas de crise

Axe 4 - Prise en compte du risque inondation dans l’urbanisme :

Maitriser l’urbanisation pour diminuer les risques à moyen et long terme

Axe 5 - Actions de réduction de la vulnérabilité des biens et des personnes :

Réduire la vulnérabilité des enjeux, des personnes et de biens, en fonction de leur exposition aux risques inondation

Axe 6 - Ralentissement des écoulements :

Mettre en place des aménagements hydrauliques et mobiliser les fonctionnalités naturelles des milieux humides, seuls ou de manière coordonnée, pour la protection des enjeux

Axe 7 - Gestion des ouvrages de protection hydraulique :

Gérer les systèmes d’endiguement et mener des travaux de protection en complément des actions de l’axe 6

 

Qui sont les partenaires de la CACL ?

La Direction Générale des Territoires et de la Mer (DGTM), l’État-Major de Zone et de Défense, Météo France, les services techniques des mairies, le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS), la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Collectivité Territoriale de Guyane, le Rectorat, la SGDE, Orange, EDF, l’Observatoire Dynamique Côtière de Guyane, le CNRS, l’Office de l’eau de Guyane, les associations de riverains, l’Agence d'Urbanisme et de Développement de la Guyane.

En tant que citoyen, vous pouvez également participez au diagnostic et à l’élaboration du PAPI.

 

En tant que citoyen, puis-je participer à l’élaboration du PAPI ?

Comment est financé le PAPI d’intention ?

.