Communauté d’Agglomération du Centre Littoral de Guyane (CACL)

Usine Matiti

eau - 2

 

Une réalisation majeure de la CACL


Montage et recherche de financement complexes

2007 – Réflexion commune Collectivité et Services de l’Etat sur le cadre du projet, l’Etat préconisant un Partenariat Public Privé (PPP). La CACL quant à elle militait depuis le départ pour une construction sous maîtrise d’ouvrage publique (Loi MOP) mais les subventions mobilisables sur le projet restaient insuffisantes.

2008 – 2009 – Confirmation et lancement de la mise en place du PPP, malgré un débat parallèle entre certains services de l’Etat et le MINEFI. 

2010 – Retournement de situation : le 16/12/2010, Mme la Ministre chargée de l’Outre-Mer informait le Président de la CACL que le principe de la défiscalisation « supposant une procédure d’instruction nécessairement longue et complexe à mettre en œuvre » était remis en cause au profit d’une subvention directe de 12M€. Cette subvention est cumulable avec la subvention initiale du FEDER PO 2007-2013 à laquelle on ajoute l’engagement de la Région Guyane à hauteur de 2,3M€. Par ailleurs, la CACL a su négocier l’obtention d’un emprunt CDC de 12,3 M€ dans le cadre d’une enveloppe de 300 M€ disponible pour les DOM TOM. La CACL est la 1ère collectivité DOM-TOM en à en bénéficier. A ce stade, la CACL abandonne la procédure PPP et revient à une procédure de  construction avec Maitrise d’Ouvrage Publique.

2011 – Démarrage du chantier emblématique de l’usine d’eau potable de Matiti

2012 – Pose de la 1ère Pierre en présence de la Ministre de l’outre-Mer Marie-Luce Penchard

2013 – Inauguration de l’usine en présence du Préfet de Région Eric Spitz


Définition de l’opération

Cette usine intègre une opération global en incluant le captage sur le fleuve Kourou d’une capacité de 1 400 m3/h, une conduite d’adduction d’eau brute de 9km, l’unité de traitement d’une capacité de 1 200 m3/h, une conduite d’adduction d’eau traitée de 35km (plus gros chantier d’adduction au niveau national) et un réservoir d’eau potable de 8000m3. En outre, les process utilisés à l’usine de Matiti  avec l‘utilisation du chlorure ferrique, la mise en équilibre des eaux traitées, l’étape supplémentaire de désinfection aux UV, devra permettre de se conformer aux évolutions réglementaires en termes de qualité du traitement des eaux brutes en ouvrant notamment la voie, à un process moderne limitant la production de sous-produits.


Des retombées socio-économiques importantes

L’opération de Matiti a permis de consolider le savoir-faire des entreprises (plus de 8 marchés de gros œuvres ont été signés) qui sont toutes basées en Guyane. Plus de 200 emplois qui ont été pour moitié des emplois créés. Enfin, les chantiers du projet a permis l’accueil d’élèves ingénieurs dans le cadre de leur stage de fin d’études. Depuis son inauguration l’usine devient également et désormais un lieu pédagogique où des visites de scolaires sont organisés.

© 2014 Communauté d’Agglomération du Centre Littoral de Guyane – Site réalisé par Netactions

Communauté d’Agglomération du Centre Littoral de Guyane (CACL)